Université des Mégalithes

"J'en ai vu passer des humains et des civilisations et je suis toujours là". Regarder le monde à l'ombre d'un mégalithe, ça change toute la vision.

L’unicorne narval

La licorne de mer, un mammifère apparenté à la baleine, se trouve dans les eaux froides de l’Océan Glacial Arctique. Ils vivent en petits groupes, en groupes plus grands quand les ressources sont abondantes. Sa corne est une dent en forme de spirale qui dépasse de la lèvre supérieure. La torsade accroît la surface d’échange. Les millions de terminaisons nerveuses aident à adapter le métabolisme à l’environnement, à localiser la nourriture, à la communication. En plus de ses capacités sensorielles, elle contribue aux rituels d’accouplement et aux combats.

Mâles et femelles possèdent deux canines. Celle de gauche s’allonge chez presque tous les mâles pour devenir une corne. Elles restent à l’intérieur chez la plupart des femelles, seules 15% ont une corne qui sort. Chez un mâle sur 500, les deux cornes sortent.

Ils ne sont pas en voie de disparition. On en compte environ 80 000. Les menaces sont les interférences et les collisions avec les navires, la chasse pour leurs cornes et leur viande (autorisée de façon limitée pour les Inuits, illégale pour autrement car c’est une espèce protégée) et le réchauffement climatique.

La corne de narval, longue et torsadée, quand elle a été découverte au Moyen Age, a concurrencé celle du rhinocéros et a contribué à forger l’image de la licorne. Les navigateurs nordiques la vendaient plus cher que l’or. Élisabeth 1ère d’Angleterre en acheta une au prix d’un château. La poudre de corne fut renommée pour purifier l’eau, pour guérir de maladies. On en faisait des gobelets, des objets prestigieux (sceptre et couronne d’Autriche, fourreau et pommeau d’épée de Charles le Téméraire), jusqu’au trône de licorne danois. Elle était déjà connue dans l’Antiquité indienne, égyptienne et grecque. les nobles indiens buvaient dans des cornes de licorne. Le tableau « Jardin des délices » de Jérôme Bosch montre la légende médiévale: une licorne blanche touche l’eau de la pointe de sa corne et différents animaux boivent à côté. Quand les animaux se rassemblaient pour boire, un serpent empoisonnait l’eau de son venin. Alors, la licorne faisait le signe de la croix avec sa corne et l’eau pouvait être bue.

Et si elles se lassent de l’eau, les licornes de mer peuvent toujours revenir nous voir sur la terre ferme de leurs ancêtres mammifères passés de la terre à l’eau il y a bien longtemps.

Licorne Fantasy ; Licorne Histoire et Légende ; Corne de licorne ; L’Orphelin aveugle ou la Légende du Narval (légende inuit) ; La licorne royale ; Licorne de la légende à la réalité ; Les mystérieuses licornes des mers – Vidéo YouTube

À propos de Jean-Marc Bélot

Eclairer le présent, montrer que le meilleur est possible: devenirs des sociétés humaines, lieux merveilleux qui nous entourent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 7 janvier 2023 par dans @ Bêtes animaux, Canada.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez les 109 autres abonnés
%d blogueurs aiment cette page :