Université des Mégalithes

"J'en ai vu passer des humains et des civilisations et je suis toujours là". Regarder le monde à l'ombre d'un mégalithe, ça change toute la vision.

Tombeau du Géant, à Botassart (Belgique)

Chaque matin, l’ordinateur propose un nouveau paysage. Aujourd’hui c’est l’une des boucles de la Semois, proche de Bouillon, connue sous le nom de « Tombeau du Géant ». Il est décrit dans plusieurs sources, comme ardennes-etape, ardenne-meridionale et Wikipedia. C’est la sépulture d’un géant gaulois tué par un centurion de l’armée de Titus Labiénus, lieutenant de César lors de la guerre des Gaules. Il vainc les Belges coalisés à la bataille de l’Aisne, au Camp de César, sur la crête au-dessus de Berry-au-Bac. Ceux qui peuvent se replier sont pourchassés. A la bataille de la Sambre, les peuples coalisés tombent sur l’armée romaine qui vient d’arriver. Il faudra 6 légions (36 000 soldats) pour s’imposer. Les survivants ont pu se retirer un temps à l’est, dans cette région plus sauvage. Cela renforce la légende. Version plus complète d’ardenne-meridionale: « Un géant gaulois, refusant d’être prisonnier des romains après la bataille de la Sambre, a préféré se jeter dans le vide au « rocher des Gattes » plutôt que d’aller mourir dans les arènes du Colisée. Son corps fut trouvé par un vieillard qui l’enterra avec l’aide de jeunes adolescents sur cette colline qui depuis est appelée ‘Tombeau du Géant' ».

Alors que la plupart des collines du Grand Est portent un château, celles des Hauts-de-France et de Belgique sont souvent considérées comme des tombeaux. Quelques exemples: Tumulus de la forêt de Beine, butte d’Arcy-Sainte-Restitue, Tombelle de la butte du Roi à Frières-Faillouël, celle de la Croix des Amoureux de Chaudun, tombeau de Brunehaut de Laniscourt (butte de Mons), tombe Rainouard de Montchâlons (Laon-sud), tombe du Champ Saint-Martin à Juvigny (Mythes et légendes de la Vallée d’Or). La tombe Rainier ou Reignier (Tumulus Reinaldi) est un point culminant du massif de Beine à une altitude de 182 m. Un chef normand tué près de Quierzy par Charles-le-Chauve serait enterré ici en mémoire de la victoire des Carolingiens sur les Normands. Selon une autre version, ce serait celle d’un général gaulois mort là et que ses soldats ont apporté la terre dans leur casque pour élever cette butte à sa mémoire. Chauny connaît le vacher Toulemonde, à la tête des cortèges médiévaux, dont le tombeau porta l’épitaphe: « Ichy chous chete lorde tombe Gist le vacher, dit tout le monde. De Chalny chité de grand prix Entre mins chités du pays Qu’il pasche de Kéron la barque. Autant bien qu’il wardit no’vaque Chisch trepassa d’ans chent dix neuf. Si gros de vertus, comme bœuf Boviers, vaques, kévals et ânes Bien wardez d’interrompre s’ame ».

À propos de Jean-Marc Bélot

Eclairer le présent, montrer que le meilleur est possible: devenirs des sociétés humaines, lieux merveilleux qui nous entourent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 3 octobre 2022 par dans @ Fées géants lutins ET, @ Montagnes grottes, Belgique.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 109 autres abonnés
%d blogueurs aiment cette page :