Université des Mégalithes

"J'en ai vu passer des humains et des civilisations et je suis toujours là". Regarder le monde à l'ombre d'un mégalithe, ça change toute la vision.

Hawaiki décodé comme l’Antarctique par l’université d’Otago

Les Maoris de Nouvelle-Zélande se réfèrent dans leurs légendes à l’Antarctique, le pays du sud d’où ils seraient venus, Hawaiki. Le légendaire continent de Mu, lors du dernier basculement de l’axe de la Terre, certains disent il y a 14000 ans, aurait quitté sa position équatoriale pour le pôle sud. Le froid, très vite, les poussa à prendre leurs embarcations vers des îles qu’ils connaissaient déjà et qui étaient devenues plus clémentes, leur habitat actuel. La légende fondatrice raconte comment l’oiseau Rua-kapanga ramena des survivants de Hawaiki vers les quatre îles de leur héritage – Porapora (Bora Bora), Taonga (l’île-trésor : Nouvelle-Zélande ou îles Taanga vers la Nouvelle-Guinée ou îles Tonga), Vaiau (lieux existants à Tahiti et à Raiatea), et Moturea (Moorea). Mais ce peuvent être d’autres îles dont les noms ont ensuite essaimé, cf les Limoges ou les Paris aux Etats-Unis.

Des chercheurs de l’université d’Otago eu du Manaaki Whenua Landcare Research décèlent dans leur tradition et dans leurs écrits des indices qu’ils l’auraient en tout cas fréquenté dès 650 environ. La geste d’Ui-te-Rangiora le relate. Parti de l’île de Rarotonga i-te-rangiora, dans son célèbre canoë Te Ivi-o-Atea avec toute une flotte de Waka tīwai (canoe) vers le sud dans l’océan Austral, il atteignit « les rochers qui sortent de la mer, dans l’espace au-delà de Rapa ». Il nomma l’océan Austral « Tai-uka-a-pia » mer écumant de l’arrow-root (plante produisant une poudre blanche comme de la neige) et approcha la grande barrière de Ross, entre la Terre Marie Byrd et la Terre Victoria.

L’archéologie détecte les Polynésiens sur les îles Antipodes (poteries), sur l’île d’Enderby (fours en terre, tumulus, outils de pierre), île de Macquarie (embarcation de conception ancienne, brûlée pour cuire des pingouins et des phoques).

Cela s’est poursuivi jusqu’à l’époque moderne, où Te Atu a guidé l’expédition américaine de 1840 avant que d’autres polynésiens guident d’autres expéditions scientifiques modernes.

A short scan of Māori journeys to Antarctica (Jnl Royal Society New Zealand)

Hawaiki_the_whence_of_the_Maori_an_introduction_to_Rarotongan_history

L’Antarctique découverte par les Maoris (Huffingtonpost)

Le poème de Ui-te-Rangiora

Māori links to Antarctica from seventh-century Polynesian explorer

Subpolar settlement in South Polynesia (Antiquity)

*** Sans pouvoir apporter davantage de crédit, faute d’en savoir assez, le lecteur pourra aussi surfer sur Google sur les pyramides decouvertes dans l’antarctique ***

À propos de Jean-Marc Bélot

Eclairer le présent, montrer que le meilleur est possible: devenirs des sociétés humaines, lieux merveilleux qui nous entourent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 8 juin 2021 par dans @ Montagnes grottes, @ Usagers héros humains, Nouvelle-Zélande.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 108 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :