Université des Mégalithes

"J'en ai vu passer des humains et des civilisations et je suis toujours là". Regarder le monde à l'ombre d'un mégalithe, ça change toute la vision.

Ra Brahma Abraham, le souffle se poursuit

Les 3/4 des traditions sont héritières de l’Egypte (Source: eoht.info)

La commémoration du petit Jésus dans la crèche, le retour de la petite lumière, honore les plus anciennes traditions. Maintenant, nous en sommes sûrs: après six mois d’inspiration de la lumière, depuis quelques jours elle revient. « Il » l’expire de nouveau vers nous. C’est ainsi que la Tradition image à la fois le retour de la lumière fertilisatrice (Ra le père-soleil) et le souffle qui anime le cosmos (Brahma le père-souffle). Une rencontre fertilisatrice au Moyen Orient des plus anciens acquis égyptiens et indiens. La renaissance du père-soleil Ra, un mythe on ne peut plus clair, amène à s’intéresser à la parenté, moins évidente, qui relie Abraham et Brahma.

Abram Abraham Ibrahim Brahma et Sara Saraï Sarah Saraswati: les indiens en Mésopotamie. Abraham est à la racine des religions juive, musulmane et chrétienne, par la demande de Dieu à Abram de quitter Ur en Chaldée avec sa famille, sa tribu, son troupeau pour rejoindre la Terre Promise. Des peuples indiens, peut-être conduits en errance par des cataclysmes (cf la disparition de la rivière Saraswati, des villes de Mohenjo-Daro et d’Harappa), étaient arrivés depuis peu en Mésopotamie et avaient acquis un certain leadership. Ils eurent des dynasties et propagèrent les rituels indiens. Curieusement, si vous intervertissez les lettres d’Abram, vous avez Brahma. Et Brahma a pour épouse Saraswati.

Le ha d’Abra(ha)m signifie multitude: père d’une multitude. Saraï, n’arrivant pas à avoir d’enfant, autorisa Abraham à avoir Ismaël avec Agar, sa servante égyptienne (une conjonction égypto-indienne intéressante). Puis l’Eternel annonça que Saraï allait avoir un fils: Isaac et demanda à Abraham de lui sacrifier son fils (il y a là une différence entre l’interprétation biblique [Isaac] et coranique [Ismaël] car c’était en général le premier-né qui était voué à la religion). Il fit un échafaudage en bois, ligota l’enfant, prit son poignard et s’apprêta au sacrifice rituel [fait aussi penser aux Aztèques] à l’indienne. Ce n’était pas du tout une pratique moyen-orientale. Comme quoi Abraham se rattache à une histoire indienne. Le dieu du feu Agni a une torche dans une main et une hache dans l’autre et fait les sacrifices des victimes. Yahvé retint le bras.

Autre épisode: la bénédiction d’Abraham par Melchisédech, le roi de paix et de justice, dans le désert. Qui bénit un autre est supérieur.  Qui serait supérieur à Abraham ? Le chef de la Tradition Primordiale, transmettant cette tradition, pour ses héritiers, à Abraham [l’histoire d’Abraham est généralement située vers -1800/-1700]. Source: une video de Michel Deseille La Genèse Esotérique (1h41’55 à 1h51’05).

Autres sources:

  • eoht.info: Abraham et eoht.info: Abraham et Brahma
  • Hidouisme religion-d’Abraham: en 1935, le Dr. Pran Nathn dans The Times of India montre la parenté entre le Rig Veda et des récits babyloniens, égyptiens et musulmans. Un cinquième du Rig Veda est apparenté aux Ecritures babyloniennes. Brahma est assimilé à Abraham, Sarah à Saraswati, le prophète Nuh [Noé du déluge] est mentionné comme étant Manuh ou Manu. Quelques pandits considèrent l’Atharva Veda comme le livre d’Abraham. Les prophètes Isma’il et Ishaq [Isaac] étant Atharva et Angira. Les historiens musulmans de l’Inde affirment que les tombes des prophètes Sheesh et Ayyub [Job] sont situées à Ayodhya, en Uttar Pradesh. Les livres hindouistes évoquent (prophétisent?) Abraham, la Ka’bah, Bakkah [Makkah], l’Arabie, Mahamad dans les Puranas, Mamah dans le Kuntap Sukt [dans l’Atharva Veda] et Ahmad dans le Sama Veda. Dans le livre « Kalki Autar », le Pundit Vaid Parkash s’intéresse au Guide et Prophète nommé Kalki Autar, assimilé à Muhammad. Son père Vishnu Bhagat (esclave de Vichnu/Allah: Abdullah) et sa mère Somanib (paix, tranquillité: Amina). Kalki Autar sera instruit dans la grotte par son Messager (l’Ange Gabriel dans la grotte de Hira). Avec un cheval rapide, il parcourra le monde et montera aux sept cieux.
  • et de nombreuses pages

 

Publicités

Un commentaire sur “Ra Brahma Abraham, le souffle se poursuit

  1. Pingback: Université des mégalithes, le site sur les lieux mystérieux https://uni-megalithes.org – Jean-Marc Bélot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 décembre 2017 par dans @ Cosmologie déités, Inde, Irak.
Publicités

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 95 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :