Université des Mégalithes

"J'en ai vu passer des humains et des civilisations et je suis toujours là". Regarder le monde à l'ombre d'un mégalithe, ça change toute la vision.

Argentine mystérieuse, sur les traces de la Vallée de la Lune et seize autres mystères

ag-valle-de-la-luna

La Vallée de la Lune (Valle de la Luna. Ischigualasto, en quechua: « endroit où se pose la lune »). Dans l’ouest du pays, à la naissance des montagnes, ce site d’apparence lunaire recèle des restes des anciens dinosaures, sous la protection des hautes murailles du Mont Morado. De nombreuses illustrations de formes érodées ont été mises par les Internautes sur Google Maps: El Hongo (le fongus, un champignon), Cancha de Bochas (terrain de pétanque), El Submarino (le sous-marin). C’est visitable, il existe même des parcours à bicyclette ! La Lune est un personnage très important de la mythologie sud-américaine.  C’était un jeune homme qui venait visiter en cachette la jeune femme Soleil la nuit. Celle-ci, pour pouvoir le reconnaître de jour, eut l’idée de lui enduire le visage: ce sont les taches de la Lune. Quand il disparaissait, beaucoup de tribus le croyaient mangé par un félin, lézard, un tatou, un monstre qu’on essayait d’effrayer par un tintamarre. Mais non, bien sûr: il venait se reposer ici, à l’abri des regards, dans le domaine du renard gris, son animal-jumeau,le seul qui monte aux arbres (Argentina Travel) (Parc provincial d’Ischigualasto). Localisation: https://maps.google.com/maps?q=-30.086,-67.913

Canyon du Talampaya: le désert rouge. Traces de dinosaures et pétroglyphes des cultures Diaguita et Ciénaga (3e au 9e siècle). Ces peuples, apparentés aux Omaguacas et qui débordèrent au Chili avec les Atacamas, résistèrent longtemps aux Quechuas puis aux Espagnols avant d’absorber de larges pans de ces autres cultures. Le canyon creuse le Mont des Tartajos (3 km de long et jusqu’à 150m de haut). Les formes d’érosion sont nombreuses: la Cheminée, le Moine (53m de haut), l’Échiquier, l’Ascenseur, les Cajones, la Cathédrale (120m de haut) et les guanacos (lamas locaux) (page touristique; accès au parc national) (Parc national Talampaya). Localisation: https://maps.google.com/maps?q=-29.890,-67.854

Cave des Mains (Cueva de las Manos) d’Alto Rio Pinturas).  Précieuse manifestation rupestre de Patagonie remontant entre -13000 et -9500 (Cave des Mains; Wiki). Localisation: https://maps.google.com/maps?q=-47.152,-70.663

Chutes d’Iguazú (en guarani « eau grande »). Le fleuve « tombe » en produisant un grondement assourdissant, dominé par le Mirador « Garganta del Diablo » (Gorge du Diable), produisant l’une des 7 Merveilles naturelles du monde. C’est le domaine du yaguareté, le plus grand félin des Amériques (Parc National Iguazu). Localisation: https://maps.google.com/maps?q=-25.695,-54.437

Couronne de l’Inca (Corona del Inca). Ce cratère à 5500m d’altitude entoure un lac turquoise, domaine des flamands roses, de « pénitents » de glace. Au loin, le Mont Pissis 6882m (attention: équipement oxygène et assistance indispensables). Localisation: https://maps.google.com/maps?q=-27.91,-68.82

Difunta Correa. Le mari de Deolinda, Clemente Bustos, fut recruté pendant les guerres civiles du 19e siècle. Elle le suivit dans les déserts de San Juan avec son nourrisson, quelques vivres et deux gourdes d’eau. Ses provisions épuisées, elle se coucha sous un arbre, son fils au sein, et mourut. Son nourrisson, retrouvé le lendemain par des muletiers, vivait encore, il décéda le lendemain. Ils furent enterrés à Vallecito. Lorsque des paysans vinrent se recueillir sur sa tombe, des miracles se produisirent. Le sanctuaire est devenu un véritable village avec un million de visiteurs par an. Les muletiers et les camionneurs dressent de petits sanctuaires le long des routes de l’Argentine et laissent des bouteilles d’eau en offrande (Cuco.com) (Difunta Correa) Localisation: https://maps.google.com/maps?q=-31.7344,-67.9827

Gaucho Gil ou Gauchito Gil, le Robin des Bois argentinAntonio Mamerto Gil Núñez, né en 1840 à Pay Ubre, près de Mercedes, et mort le 8 janvier 1878, fait l’objet ce jour-là d’un pèlerinage populaire à sa tombe avec offrandes de cigarettes, alcools, photos, bonbons. Ce gaucho tomba amoureux d’une veuve. Mais les frères de la dame et le chef de la police, qui avait des vues sur elle, ne n’entendaient pas ainsi. Gil préféra prendre du temps. Il rejoignit la Guerre de la Triple Alliance (1864-1870) contre le Paraguay, puis s’engagea dans la guerre civile. Capturé comme déserteur, il fut pendu par le pied à un arbre et tué la gorge tranchée. Il demanda à son bourreau de prier au nom de Gil afin que son fils très malade puisse guérir: le fils du bourreau guérit miraculeusement. Le village construisit un sanctuaire. Les provinces voisines construisirent aussi des sanctuaires le long des routes caractérisés par  des bandes de tissus rouges. Il est le protecteur des voyageurs et automobilistes (Argentina Excepcion) (Le Robin des Bois argentin) (Sanctuaire du Gaucho Gil près de Cafayate) (Wiki). Localosation Santuario del Gaucho Gil (sur la route 123 à l’ouest de Mercedes): https://maps.google.com/maps?q=-29.1426,-58.1367

Laguna Blanca.Rituel à la Pachamama le 1er août avec offrandes et demande de récolte et de fécondité. Des représentations de Pachamama et du Coquena (protecteur des animaux et de la nature, à grand chapeau en corne d’abondance) (Pachamama à Lacune Blanca). Localisation: https://maps.google.com/maps?q=-26.59,-66.93

Menhirs de Tafí del Valle (en kakan ou diaguita: Taktik yakta, « Village de la splendide entrée », simplifié en Tafi par les Espagnols). Pour la culture Tafi, ancienne de 7000 ans, ces symboles itiphalliques participaient aux rites saisonniers de fertilisation de la Terre-Mère. Les Calchaquís (partie des Diaguitas) résistèrent aux Incas jusqu’en 1480, puis aux Espagnols à partir du milieu du 16e siècle (soulèvements en 1630-1637 et 1658-1666). Les évènements rituels étaient rythmés par les divinités de la nature (Soleil, Lune, Tonnerre, Terre). Des menhirs (menhires, megalitos) se trouvant dans toute la vallée furent regroupés pour constituer le Parque de los Menhires à El Mollar: une cinquantaine de mégalithes de la culture Tafí 1 datée entre -820 et 780. Apparemment, ils proviennent du sommet de la colline de La Angostura, des berges du Río El Rincón et des localités de El Infiernillo, Río Blanco et Carapunco (Reserva Arqueológica Los Menhires) (Blogdelnoa) (Les pierres scupltées de la vallée de Tafi) (Our indigenous ancestors) (Tafidelvalle) (Welcome Argentina) (nombreuses très belles photos). Localisation: https://maps.google.com/maps?q=-26.940,-65.710

Mausoleo Pancho Sierra (Mausolée de Pancho Sierra). Cet éleveur avait des dons de clairvoyance et de guérison. Il pouvait prévoir l’arrivée d’un paysan en détresse, savoir son mal et même parfois le guérir avant même que le malade ait eu le temps de mettre pied à terre de son cheval pour expliquer son drame. Il donne à ses fidèles, en plus de la santé, des miracles habituels parmi les saints de sa race: obtenir des amis, changer de voiture, acheter une maison, réussir un examen, arrêter la pluie. Son sanctuaire est encore en construction. Paulina Casamajó a été visitée une nuit par son esprit qui a plané au-dessus de son lit. Il l’a invitée à quitter son travail de couturière et à donner sa vie au bureau de guérison. En attendant, son culte se rend dans le cimetière de Salto. Sa tombe est couverte de fleurs et une paroi latérale de plaques de remerciement (Dos gauchos que atraen la veneración popular). Localisation: https://maps.google.com/maps?q=-34.2983,-60.2618

Qhapaq Ñan (en quechua, « chemin principal »). Les cultures locales finirent par être pénétrées par les Quechuas depuis la Bolivie, par Calahoyo. Sans s’éloigner des montagnes et des serts, le réseau rejoint ensuite le Chili (119 km sont conservés en Argentine). Localisation: https://maps.google.com/maps?q=-22.03,-65.85

Quebrada de Humahuaca (Ravin d’Humahuaca). On est dans les montagnes du Nord, sur l’ancienne terre des indiens Omaguacas, avec ses dix mille ans de culture. Il reste des grottes à peintures rupestres et pétroglyphes à Yavi. Les sommets de la Tradition sont le 1er août, la Fête de la Pachamama (Terre-Mère) à Purmamarca, et en février, le Carnaval du Nord à Humahuaca. Les roches roses, orange, violettes sont autant ahurissantes: la montagne aux sept couleurs ( Cerro de los Siete Colores), la colline nommée la Palette du peintre (la Paleta del Pintor). la Sierra  Serrania de Hornocal (toutes les fêtes de la Quebrada y compris l’Inti Raymi 21 juin). La Pucará de Tilcara, édifice sommital défensif et reigieux y est localisée (Inti Raymi dans le Catamarca). Localisation: https://maps.google.com/maps?q=-23.10,-65.33

Santiago del Estero, la Mère des Villes. C’est tout simplement la première ville fondée par les Espagnols en 1553. Le peuple Tonocotés, présent depuis -4000, a laissé des traces rupestres. Le royaume de la Chacarera (danse traditionnelle quechua) est le berceau du folklore argentin. Il culmine avec la Cour de l’Indio Froilán. Le 16 juillet et pendant trois jours passe la Marcha de los Bombos. Dans le Couvent de Santo Domingo est conservé la Sábana Santa, une reproduction du Saint Suaire du 16e siècle (Argentina Travel). Localisation: https://maps.google.com/maps?q=-27.787,-64.260

Shincal de Quimivil, la capitale Inca la plus australe. Contrôlant un point stratégique entre les fleuves Hondo et Quimivil, il a été occupé de 1471 à 1536. Il reste des édifices en pierre et l’ancien Chemin de l’Inca. A 4 km, les Espagnols édifièrent en 1558 la seconde ville en Argentine, Londres de la Nueva Inglaterra, en hommage à Marie Tudor, épouse de Philippe II d’Espagne (Argentina Mindset). Localisation: https://maps.google.com/maps?q=-27.683,-67.167

Tumuli de Santiago del Estero. La plupart de ces tumulus (tumuli au pluriel) a constitué des habitations, faisant partie de la civilisation du cours moyen du Rio Dulce et du Rio Salado, non isolée de celles de la région andine du Nord-Ouest argentin. Trois groupes apparaissent: Averias (métallurgie de l’argent, du cuivre et du bronze venue des Andes), Sunchituyoj, Las Mercedes (céramique noire). Le 1er et le 3e groupe ont survécu jusqu’au contact avec les premiers conquérants espagnols. Les Tonocotés et les Chaco-Santiagueña sont reconnus comme des peuples en ayant construit (Recherches archéologiques dans la province de Santiago del Estero). Localisation (Centro Cultural del Bicentenario): https://maps.google.com/maps?q=-27.787,-64.260

Tumuli de San Fernando. Des tumulus (Túmulo) ont été retrouvés près de la rive sud du Paraná, dans la région nord de Buenos Aires (voir carte par le lien ci-après): 8 à San Fernando (T1 Paraná Guazú [El Cerrillo], Arroyo Largo, Arroyo Fredes, Arroyo Paycarabí 1 et 2, Lth 01 02 03 [Samuel Lothrop dans les années 1930]) et 4 à Campana (T2 Parana Guazú, T1 Río Carabelas et Carabelas 1 et 2 cités par Torres en 1911) (Patrimonio cultural arqueológico del partido de San Fernando). Localisation  T1PG: https://maps.google.com/maps?q=-34.047,-58.636T2PG: https://maps.google.com/maps?q=-33.967,-58.753

Vierge de la Vallée (Virgen del Valle). Patronne du Catamarca fêtée après la fin des célébrations des Pâques, à San Fernando del Valle de Catamarca. L’arrivée des Gauchos de la Vierge est un événement majeur. 14000 cavaliers montent plus d’une semaine pour rendre hommage à la Vierge de la Vallée et partager la Messe Gaucha. Sa fête est également le 8 décembre. La Grotte de la Vierge del Valle (Gruta Virgen del Valle) est celle où a été trouvée l’image de l’Immaculée Conception de Notre Dame de la Vallée (Vierge del Valle). Localisation: https://maps.google.com/maps?q=-28.419,-65.800

 

Publicités

À propos de Jean-Marc Bélot

Eclairer le présent, montrer que le meilleur est possible: devenirs des sociétés humaines, lieux merveilleux qui nous entourent.

Un commentaire sur “Argentine mystérieuse, sur les traces de la Vallée de la Lune et seize autres mystères

  1. Pingback: Université des mégalithes, le site sur les lieux mystérieux https://uni-megalithes.org – Jean-Marc Bélot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 95 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :