Université des Mégalithes

"J'en ai vu passer des humains et des civilisations et je suis toujours là". Regarder le monde à l'ombre d'un mégalithe, ça change toute la vision.

Amérique du Sud. Bolivie: mégalithes de Puma Punku; Brésil: peintures rupestres; processions de Iemanja; serpent à pattes. Ata le petit homme d’Atacama

bolivie-puma-punku

Bolivie: Les mégalithes inexpliqués de Puma Punku (vidéo). Pumapunku est sans doute le site ayant les plus complexes structures mégalithiques au monde. Les blocs ont été coupés si finement qu’ils s’encastrent parfaitement comme des pièces d’un puzzle. See on Scoop.itUniverse Mystery – jack35.wordpress.com

 

Brésil

  • Pedra Ferada (Parc national de Serra da Capivara). Peintures rupestres. La chercheuse franco-brésilienne Niède Guidon découvrit, au nord-est du Brésil, un millier de grottes ornées. Certaines pourraient être vieilles de 60 000 ans. Elle édifia le parc national de la Roche Percée, classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Mais des chasseurs et propriétaires terriens la menacent régulièrement de mort. Elizabeth Drévillon lui a consacré un livre: Le secret de la Roche Percée: Niède Guidon. Le destin d’une aventurière (Elizabeth Drevillon)
  • La religion de Iemanja (candomblé, umbanda). Son culte se développa notamment à Recife, Bahia et Rio de Janeiro. Sa plus grande fête est le 31 décembre. Les fidèles déposent des offrandes et leurs souhaits dans des paniers. A Bahia, le 2 février, la fête se regroupe sur la plage du Rio Vermelho. Dès le matin, les fidèles dansent, font des concerts et des défilés carnavalesques, puis les offrandes à la mer. Elle est la divinité des eaux. Elle représente la maternité et la fécondité. Elle est la mère de toutes les divinités de la nature (orisha ou orixa). Elle est reine de tout le vivant. Voir le livre: Iemanja, la sirène aux étoiles (Marion Aubrée, Isabelle Boudet)
  • Crato: serpent à quatre pattes. Ce fossile récemment découvert suggère des ancêtres terrestres. Cette nouvelle espèce a été baptisée Tetrapodophis amplectus. Elle remonte au Crétacé (-146 à -100 millions d’années). Localisation approximative: Crato formation au nord-est du Brésil (gisement Lagerstätte). On ne sait pas vraiment ni quand ni où car l’exportation de fossiles du Brésil est illégale (il est dans le musée allemand de Solnhofen).

Chili:

L’ADN d’Ata, “extraterrestre” humanoïde découvert au Chili, vient d’être analysé. Découvert en octobre 2003 dans le désert chilien de l’Atacama, ce petit squelette a été découvert dans un drap blanc momifié par la grande quantité de sel présente dans le désert: un corps 15cm de long ; un crâne qui semble un peu trop gros pour être celui d’un simple humain ; un visage aux airs d’extraterrestre ; et le fait que le petit corps possède 10 côtes au lieu de 12 pour les humains. Le film documentaire Sirius a visé à dévoiler l’existence d’extraterrestres et que les gouvernements du monde (mais surtout américain) nous cachent des choses. Le film se base sur les travaux du docteur Steeve Greer. Et pour aider à prouver tout ça, quoi de mieux que de prouver que la chose retrouvée dans le désert de l’Atacama n’est pas humaine ? Mais, en fait, Ata serait bel et bien humain. Les analyses ont révélé que son ADN contenait 23 paires de chromosomes, comme celui de n’importe quel humain sur notre planète. Enfin, les scientifiques précisent qu’Ata possède une partie du génome humain… Mais pas la totalité !  Mais pour ceux qui avançaient l’hypothèse qu’il était un fœtus mort, ils vont tomber de haut ! Selon les analyses, Ata aurait vécu jusqu’à l’âge de 5 ou 6 ans ! Les scientifiques ont même prouvé qu’il est du sexe masculin et que sa mère était vraisemblablement une indigène de la région du désert. Mais le mystère reste entier sur le pourquoi de cette forme jamais vue auparavant. Garry Nolan, directeur du département des cellules souches à l’école de médecine de l’université de Stanford en Californie, considère Ata comme un mystère : comment un être humain de cette taille aurait pu vivre aussi vieux et quelle taille faisait-il à sa naissance ? Les scientifiques chargés de l’analyse affirment qu’il n’y a eu aucune mutation… Ata serait donc un être moitié humain, moitié autre chose ? See on Scoop.itUniverse Mystery – dailygeekshow.com

L’ADN de l’extraterrestre humanoïde d’Atacama a été analysé. Ce que vous voyez ci-contre existe réellement. Il s’appelle Ata, l’humanoïde d’Atacama. Il a tout de l’extraterrestre de SF : il a un gros crâne surmonté d’une crête et ne mesure que… 15 cm. See on Scoop.itUniverse Mystery – www.20minutes.fr

 

Publicités

Un commentaire sur “Amérique du Sud. Bolivie: mégalithes de Puma Punku; Brésil: peintures rupestres; processions de Iemanja; serpent à pattes. Ata le petit homme d’Atacama

  1. Pingback: Université des mégalithes, le site sur les lieux mystérieux https://uni-megalithes.org – Jean-Marc Bélot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 17 mars 2011 par dans @ Montagnes grottes, @ Pierres, @ Sources eaux, Bolivie, Brésil, Chili.
Publicités

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 95 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :