Université des Mégalithes

"J'en ai vu passer des humains et des civilisations et je suis toujours là". Regarder le monde à l'ombre d'un mégalithe, ça change toute la vision.

Sortie mythologique en forêt de Stambruges (Belgique) le 25 mai 2008

Saluez de votre bras la divinité de la fontaine et elle vous rendra votre salut

Rendez-vous à 10h15 à Beloeil (Belgique), sur la place devant l’entrée du château. Puis direction en commun vers le point de départ, à partir du parking de la Maison Forestière « Aux Trois Fontaines ». Sous la direction d’Emile-Georges Wagner.

SOURCE DE LA FONTAINE BOUILLANTE. L’eau est bouillonnante, les bulles à la surface de l’eau sont permanente, alors qu’en forêt de Brocéliande, les bulles de la fontaine de Barenton sont intermittentes. Leau provient du sous-sol, elle remue le sable avant d’atteindre la surface. Cest une faille naturelle dans les terrains qui permet à l’eau de jaillir. L‘espace autour de la fontaine devait être un sanctuaire en plein air, un nemeton celtique. Légende: Léquipage d un carrosse princier culbuta dans la fontaine. Les remous à la surface de l eau sont la respiration des squelettes ensevelis sous le liquide . Chaque vendredi saint à minuit l’équipage apparaît sur l’eau et on entend le cocher qui/ait claquer son fouet.

SOURCE DE LA FONTAINE CLAIRE. Comme la fontaine bouillante, cette source donne naissance à un ruisseau, alors que la troisième fontaine, la Fontaine Marot, nest plus seulement quun trou d’eau.

LE ROND A FOYAUX (en wallon: foyaux = hêtres). Il sagit dun rond de hêtres, autrefois plantés en cercle. Ce lieu humide, proche d’un réservoir deau, est propice à la formation de feux follets. Les sorcières s‘y donnaient rendez-vous à minuit, elles célébraient le sabbat. On y voyait les lumières danser une ronde infernale, personne nosait s‘y aventurer la nuit. Encore actuellement, quand le vent souffle dans les arbres, on entend voler les balais des sorcières.

L’OTTEE DES FEES (ottée = hottée). LOttée des Fées est située au milieu de vastes stations préhistoriques, dont il subsiste un grand mégalithe cassé. Elle est peuplée d’esprits bénéfiques. Le soir, les dames de Stambruges venaient déposer à cet endroit des paniers de linge et un peu de nourriture. Le lendemain la nourriture était mangée. Les ménagères venaient récupérer leur linge lavé et repassé. On dit que c étaient les fées qui se livraient à cette besogne. Une explication à cette légende : des ethnies se sont succédées dans les stations préhistoriques. Les « fées » pourraient être des hommes ou des femmes d’une race autochtone des temps néolithiques qui, pourchassés dans les forêts par la race conquérante, en étaient réduits, moyennant maigre pitance, à exécuter des besognes viles et pénibles. Puis Chapelle de Notre Dame du Buisson, datée 1701, située près de l’Ottée des Fées, et le Calvaire, érigé sur une élévation de terre provenant du creusement du canal en 1831.

Petite restauration à l’Auberge du Carnoy

la MER DE SABLE. La Mer de Sable sappelait autrefois la Mer d‘Estambruges. C’était un vaste étang d’environ 40 ha. alimenté par les eaux pluviales. De nombreux canards venaient y trouver refuge en hiver, et le poisson était abondant. La dernière location de pêche date de 1852. Des dépôts sableux ont progressivement comblé cet étang. On y a par la suite creusé des fossés de drainage. La Mer de Sable est le dernier vestige des landes de la V allée de la Haine, cours d’eau qui arrose le Hainaut. La Mer de Sable est classée au patrimoine majeur de la Wallonie. Il n’y a pas de légende locale faisant mention d une dame ayant habité un palais situé au fond de l’étang

I’ARBRE et la CHAPELLE de l‘ERCONPUCH, ou ARBRE AU PUITS. Une fontaine sourdait dans le renfoncement d’une carrière abandonnée. Cela avait l’apparence d’un puits que surplombait un banc de pierre (en wallon: erconpuch =arc ou voûte où l’on puise). Cette fontaine a été obstruée à la fin du XIXe siècle. Un puits est une communication avec l’espace souterrain. La chapelle est dédiée à Notre Dame. Elle a été reconstruite en 1889 en pierre de grès du pays. Les pélerins de jour viennent y prier Notre Dame. Elle est érigée auprès dun arbre sacré, un robinier faux-acacia, qui est un « arbre guérisseur», ou aussi « arbre fétiche ». Les pélerins de nuit attachent à l‘arbre des « berlouffes » (en chti : berlouffes =loques) qui transfèrent à l’arbre les maladies dont sont atteints les personnes qui portent ces loques. Parfois le culte de larbre sétend à la chapelle où lon retrouve des linges accrochés à la porte ou aux fenêtres. Les boursouflures de l’arbre montrent qu’il a souffert pour les humains au point den mourir. Mais larbre continue à « être en fonction ». Un gros chêne (certainement beaucoup plus âgé!) se situe à quelques mètres du robinier, il montre des clous sur la face exposée vers la chapelle.

On quitte la FORET DE STAMBRUGES pour le CHENE à CLOUS d’HERCHIES, qui, lui aussifonctionne». Les pélerins se munissent d’un clou qui a touché la partie malade de leur personne, et ils plantent le clou dans le tronc pour transférer le mal à l’arbre. Planter le clou équivaut à clouer le mal. L’actuel chêne a été replanté en 1922. En ce lieu se dressait jadis un mégalithe. Une chapelle dédiee à saint Antoine de Padoue a été érigée en 1873.

Le CHENE à LOQUES d’OSTICHES. Le chêne trouve au sommet dune crête, sur le bord de la route. Le chêne actuel est un avatar récent du chêne originel. Il ombrage une petite chapelle, datée de 1849, qui abrite une statuette de saint Pierre derrière une grille de fer forgé. Les malades récitent des prières et tournent trois fois autour de la petite chapelle. Le saint guérirait les ulcères de jambe, aussi les rages de dents.

le TUMULUS d’ ANTOING, tumulus à tambour reconstitué, tel qu‘on pouvait limaginer vers lan 150 de notre ère. C’est le seul tumulus de Belgique à posséder à la fois la couronne de pierres, le couloir et le caveau à niches.

Lien vers la brochure touristique

Publicités

Un commentaire sur “Sortie mythologique en forêt de Stambruges (Belgique) le 25 mai 2008

  1. Pingback: Université des mégalithes, le site sur les lieux mystérieux https://uni-megalithes.org – Jean-Marc Bélot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 95 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :